Cancer de la Prostate

 

L’auteur de ces stratégies de prévention du cancer de la prostate, le Dr John Fuhrman, est un scientifique, spécialisé en nutrition-santé.

tissus cancer de prostate

Tissus de prostate de jeune homme

Il propose la prévention par des méthodes naturelles, particulièrement, par l’alimentation…

Il se base, non seulement à partir de son expérience, mais surtout d’études scientifiques.

Voici la traduction de ses suggestions pour prévenir le cancer de la prostate:

10 stratégies pour prévenir le cancer de la prostate

1) Mangez vos ‘G-bombes’ 

Les ‘G-bombes (légumes verts, haricots, oignons, champignons, baies et graines) ont des effets puissants anti-cancer. Par exemple, les légumes crucifères (légumes verts comme le brocoli, le chou frisé, bok choy, roquette, BRUXELLES choux et choux ainsi que le chou-fleur, radis et plus) contiennent des composés qui stimulent le corps à détoxifier les cancérogènes…  Les 1 hommes qui consommaient au moins trois portions demi-tasse de légumes crucifères par semaine étaient 41% moins susceptibles de développer un cancer de la prostate. 2 En outre, la famille de l’oignon (oignons, ail, poireaux, échalotes, oignons verts et ciboulette) ont des effets anti-cancer et sont associées à la réduction du risque de cancer de la prostate. 3 , 4

 

2) Réduire la consommation de protéines animales.

Il est largement reconnu qu’une consommation élevée de protéines animales a été liée à un risque accru de cancer de la prostate. 5 Grand consommation de viande, de volaille et de poisson est associée à une concentration sanguine élevée de l’IGF-1 ( insulin-like growth factor-1) , qui est étroitement relié à un risque accru de cancer de la prostate. 6 De même, une plus grande consommation de choline (abondants dans la viande, les produits laitiers et les œufs) est associée à un risque accru de cancer de la prostate. 7 Limiter ou éviter les produits animaux à deux ou moins de portions par semaine. Les protéines végétales, les légumineuses et les produits à base de soja peu transformés sont associés à une diminution du risque de cancer de la prostate. 8 , 9

3) Mangez beaucoup de tomates, surtout cuites.

Un examen de plusieurs études a révélé que ceux qui consommaient le plus de produits alimentaires à base de tomates ont réduit leur risque global de cancer de la prostate de 35% et le risque de cancer avancé de la prostate de 50%. 10 lycopène, qui est abondante surtout dans les tomates cuites, est censé être le principal responsable de cet avantage. 11  Les tomates sont extrêmement riches en nutriments, contenant du lycopène, ainsi qu’une variété d’autres composés phyto-chimiques protecteurs.

4) Mangez beaucoup de légumes jaunes et oranges.

La consommation de légumes jaunes et oranges, riches en caroténoïdes, y compris les carottes, le potiron, les patates douces, les courges d’hiver et le maïs a également été relié à la prévention du cancer de la prostate. 8

 

5) Vérifiez vos taux de vitamine D grâce à un test sanguin.

L’insuffisance en vitamine D est associé à un risque accru de certains cancers, notamment le cancer de la prostate. 12 , 13 L’exposition au soleil est sans doute la meilleure source de vitamine D. Il serait difficile d’en obtenir suffisamment sans risquer une cancer de la peau. Le  meilleur moyen d’en obtenir sera en prenant  des suppléments .

6) Préférez la prévention plutôt que des tests de détection médicale.

Environ 70% des hommes présentant un taux élevé de PSA n’ont pas réellement le cancer. Plusieurs scientifiques croient que le dépistage du PSA ne réduit pas les décès liés au cancer de la prostate. 14 , 15  16

7) Évitez les suppléments d’acide folique.

L’acide folique est la forme synthétique du folate (une des vitamines B). Comme pour le  cancer du sein , les suppléments d’acide folique a été associée à un risque accru de cancer de la prostate. La folate alimentaire est associée à une diminution du risque. 17  On retrouve l’acide folique naturelle dans les légumes verts et les haricots.

8) Éviter les produits laitiers.

Il est prouvé que les hommes qui évitent les produits laitiers risquent moins d’avoir un cancer de la prostate. 18-20 Une étude, dans 41 pays, a démontré une forte corrélation entre la consommation de lait, par habitant,  et les décès dus au cancer de la prostate. 21

9) L’exercice au moins 3 heures par semaine.

L’exercice, en particulier les exercices d’endurance, la marche, la course, le cyclisme et la natation, est une forme efficace de protection contre les maladies. Dans une étude, les hommes qui font  une activité vigoureuse pendant trois heures par semaine avaient un risque 61% plus faible de décès par cancer de la prostate. L’exercice aide à prévenir le cancer de la prostate, il peut aussi ralentir sa progression. 22 , 23

10) Suppléments de zinc.

Des études scientifiques ont démontré que le zinc pouvait supprimer la croissance tumorale et induire la mort des cellules cancéreuses de la prostate. 24 Il est prouvé que des niveaux adéquats de zinc ont un effet protecteur. Il a également été prouvé que la carence, tout autant que  l’excès, peut favoriser le cancer de la prostate. 25 Dans une étude, chez les hommes ayant une consommation élevée de légumes, les hommes qui complétés par au moins 15 mg / jour de zinc avait une 57 pour cent réduction du risque de cancer de la prostate par rapport à ceux qui n’ont pas pris de zinc. 26 Le zinc provenant des aliments végétaux n’est pas toujours absorbé efficacement par le corps, 27  le Dr John Fuhrman  recommande complétant avec un supplément de multivitamines et minéraux avec environ 15 mg de zinc (qui ne contient pas d’acide folique).

Dans son best-seller, Super Immunity, il discute des dernières recherches scientifiques sur les super-aliments qui stimulent le système immunitaire et luttent contre le cancer, et il explique comment mettre ces connaissances en pratique en suivant un régime nutritif anti-cancer.

 

Traduit et présenté en français par:

Les Jardins de Guérison

References:
1. Liu B, Mao Q, Cao M, et al: Cruciferous vegetables intake and risk of prostate cancer: a meta-analysis. Int J Urol 2012;19:134-141.
2. Kirsh VA, Peters U, Mayne ST, et al: Prospective study of fruit and vegetable intake and risk of prostate cancer. J Natl Cancer Inst 2007;99:1200-1209.
3. Galeone C, Pelucchi C, Levi F, et al: Onion and garlic use and human cancer. The American journal of clinical nutrition2006;84:1027-1032.
4. Hsing AW, Chokkalingam AP, Gao YT, et al: Allium vegetables and risk of prostate cancer: a population-based study. J Natl Cancer Inst 2002;94:1648-1651.
5. Wolk A: Diet, lifestyle and risk of prostate cancer. Acta Oncol 2005;44:277-281.
6. Key TJ: Diet, insulin-like growth factor-1 and cancer risk. Proc Nutr Soc 2011:1-4.
7. Richman EL, Kenfield SA, Stampfer MJ, et al: Choline intake and risk of lethal prostate cancer: incidence and survival. Am J Clin Nutr 2012;96:855-863.
8. Kolonel LN, Hankin JH, Whittemore AS, et al: Vegetables, fruits, legumes and prostate cancer: a multiethnic case-control study. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2000;9:795-804.
9. Hwang YW, Kim SY, Jee SH, et al: Soy food consumption and risk of prostate cancer: a meta-analysis of observational studies.Nutr Cancer 2009;61:598-606.
10. Giovannucci E: A review of epidemiologic studies of tomatoes, lycopene, and prostate cancer. Exp Biol Med (Maywood)2002;227:852-859.
11. Vanbreemen R, Pajkovic N: Multitargeted therapy of cancer by lycopene. Cancer Lett 2008;269:339-351.
12. Holick MF, Chen TC: Vitamin D deficiency: a worldwide problem with health consequences. Am J Clin Nutr 2008;87:1080S-1086S.
13. Swami S, Krishnan AV, Feldman D: Vitamin D metabolism and action in the prostate: implications for health and disease. Mol Cell Endocrinol 2011;347:61-69.
14. Esserman L, Shieh Y, Thompson I: Rethinking Screening for Breast Cancer and Prostate Cancer. JAMA: The Journal of the American Medical Association 2009;302:1685-1692.
15. Andriole GL, Crawford ED, Grubb RL, 3rd, et al: Prostate Cancer Screening in the Randomized Prostate, Lung, Colorectal, and Ovarian Cancer Screening Trial: Mortality Results after 13 Years of Follow-up. J Natl Cancer Inst 2012;104:125-132.
16. Ablin RJ: The Great Prostate Mistake. In New York Times, New York edition. pp. 27; 2010:27.
17. Figueiredo JC, Grau MV, Haile RW, et al: Folic acid and risk of prostate cancer: results from a randomized clinical trial. J Natl Cancer Inst 2009;101:432-435.
18. Song Y, Chavarro JE, Cao Y, et al: Whole milk intake is associated with prostate cancer-specific mortality among U.S. male physicians. J Nutr 2013;143:189-196.
19. Melnik BC, John SM, Carrera-Bastos P, et al: The impact of cow’s milk-mediated mTORC1-signaling in the initiation and progression of prostate cancer. Nutr Metab (Lond) 2012;9:74.
20. Raimondi S, Mabrouk JB, Shatenstein B, et al: Diet and prostate cancer risk with specific focus on dairy products and dietary calcium: a case-control study. Prostate 2010;70:1054-1065.
21. Grant WB: An ecologic study of dietary links to prostate cancer. Altern Med Rev 1999;4:162-169.
22. Kenfield SA, Stampfer MJ, Giovannucci E, et al: Physical Activity and Survival After Prostate Cancer Diagnosis in the Health Professionals Follow-Up Study. J Clin Oncol 2011.
23. Giovannucci E, Liu Y, Platz EA, et al: Risk factors for prostate cancer incidence and progression in the health professionals follow-up study. Int J Cancer 2007;121:1571-1578.
24. Franklin RB, Costello LC: Zinc as an anti-tumor agent in prostate cancer and in other cancers. Arch Biochem Biophys2007;463:211-217.
25. Prasad AS, Mukhtar H, Beck FW, et al: Dietary zinc and prostate cancer in the TRAMP mouse model. J Med Food 2010;13:70-76.
26. Gonzalez A, Peters U, Lampe JW, et al: Zinc intake from supplements and diet and prostate cancer. Nutr Cancer 2009;61:206-215.
27. de Bortoli MC, Cozzolino SM: Zinc and selenium nutritional status in vegetarians. Biol Trace Elem Res 2009;127:228-233..

13. juin 2013 par admin
Catégories: Affections - traitements | Tags: anti-cancer, cancer de la prostate, G-bombes, prévention du cancer de la prostate, prostate | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code