Antibiotiques naturels

Antibiotiques Naturels

 

Aujourd’hui, ici au Québec, on traite les affections, majoritairement, au moyen d’antibiotiques pharmacologiques. On détruit les agents infectieux mais aussi les bons…

Il faut habituellement avoir recours à d’autres médications pour contrer les effets secondaires de ces traitements ainsi que pour compenser ce qu’ils ont détruit.

En médecine naturelle, on préconise la prévention. Un système immunitaire fort a peu d’emprise sur la maladie. Les intégrer à notre mode d’alimentation est une des meilleures façons de s’immuniser…

 

Les antibiotiques naturels peuvent être utilisés en prévention mais aussi en traitement. Un antibiotique naturel est aussi très efficace lors de l’apparition des symptômes.

 

 

 

C’est un mal de gorge qui m’annonce un rhume ou une grippe. Immédiatement je prends de l’échinacée. J’en ai toujours sous la main et, à 90% des fois où ça m’arrive, les symptômes disparaissent. L’autre 10%, c’est lorsque j’ai un doute ou que je tarde à passer à l’action.  Combiné à d’autres ‘solutions’ proposées sur le blogue, je n’ai pas été affecté depuis plus d’un an.

Antibiotiques naturels

Voici un tableau que mon amie Françoise Veilleux publie fréquemment sur FB. Je lui ai emprunté et l’ai traduit .

 

La plupart de ces antibiotiques naturels sont disponibles près de chez-vous. Ils sont abordables, sans effets secondaires et peuvent être ingérés comme aliments ou compléments alimentaires, sous différentes formes.

 

 

 

 

L’échinacée :

Plante médicinale reconnue pour renforcir le système immunitaire. Elle est bactéricide, tonique, antiseptique, dépurative. Elle est très efficace  en cas de refroidissement et pour combattre les symptômes du rhume et de la grippe.

 

L’ail… (et l’oignon… )


L’allicine, la substance qui donne à l’ail son odeur si caractéristique, a des propriétés antibactériennes et antivirales. C’est pourquoi l’ail est utilisé depuis des siècles pour combattre diverses maladies, dont le rhume et la laryngite.

 

 

L’eucalyptus :

Le cinéol de ses feuilles a des vertus extraordinaires sur l’appareil respiratoire. En phytothérapie on le recommande pour traiter la toux, les rhumes, les symptômes de la grippe et les bronchites.

 

 

Le thé vert :

On l’utilise pour la réduction du stress,  en prévention des maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies neuro-dégénératives et les maladies ophtalmiques, pour ne nommer que celles-là…

 

 

L’huile d’orégan :

C’est presque de l’huile miraculeuse! Elle peut détruire les organismes qui contribuent aux infections cutanées, renforcer le système immunitaire, augmenter la souplesse musculaire et améliorer la santé respiratoire.

 

 

Extraits de feuille d’olivier :

Utilisés dans la fabrication de cosmétiques, traitements et soins de la peau. Seraient aussi efficaces dans la prévention de AVC et maladies cardio-vasculaires  (dilatation des artères, réduction d’infarctus et œdème du cerveau)

 

 

Myrrhe :

Elle a des propriétés anti-infectieuse, antivirale, parasiticide, aseptisante, anaphrodisiaque, anti-inflammatoire. On l’utilise en parfumerie, en aromathérapie. Pour soigner les diarrhées, dysenterie, séquelles d’hépatites virales, bronchite, ulcère cutané, hyperthyroïdie, réduction de l’excitation sexuelle.

 

 

Hydraste (Goldenseal)

C’est une plante médicinale provenant du nord-est des États-Unis. Anciennement on l’utilisait pour traiter la goûte, l’arthrite, l’arthrose, le diabète, l’asthme et  les infections de la gorge.  Il est maintenant utilisé comme antiseptique, astringent, diurétique, laxative, hémostatique, stomachique, tonique, vermifuge…

 

 

Indigo sauvage :

Cette plante a été très utilisée par les Indiens pour traiter les infections et les blessures. Se rincer la bouche avec une concoction soignait les ulcères, infections de la gorge, laryngite, amydalite. Ajouté aux racines d’echinachea purperia et echinachea pallida , de thuya et de cèdre blanc, il est bénéfique pour le rhume et la grippe. Il a également été jugée utile pour les infections des sinus et de l’oreille.

 

 

Pau d’Arco :

Je ne connaissais pas le Pau d’Arco comme fessant partie des antibiotiques naturels, mais il mérite d’être connu! Il a plusieurs grandes propriétés, mais aussi des précautions à prendre. Un domaine vous en dira beaucoup sur le sujet. Je vous invite à vous informer : http://www.paudarco.org/

Il serait bénéfique dans le traitement de la fybromyalgie, du lupus, du diabète, le paludisme, les infections, la fièvre, l’arthrite, les problèmes de peau, la syphilis, le sida et le cancer.  Il a démontré son efficacité contre les infections à levures, le paludisme, la tuberculose, streptocoque, et la dysenterie. Il a également été utilisé pour influencer l’activité du système immunitaire. En petites doses, il augmente l’efficacité du système immunitaire et à fortes doses supprime l’inflammation. Ses actions anti-inflammatoires l’ont désigné très prometteur comme un remède aux allergies, l’arthrite, les problèmes de peau, les ulcères et d’autres états inflammatoires.

 

Cumin :

Utilisé comme épice et comme huile essentielle. Il ouvre l’appétit.  Il est utilisé pour traiter la rate et le foie.

 

 

 

Le but de cet article n’est pas de vous inciter à traiter vos infections en remplaçant les médications prescrites.

Il peut y avoir des effets indésirables à consommer des antibiotiques naturels sans les connaître à fond ou avoir recours à un praticien compétent.

 

Par exemple l’hydraste et l’origan sont contre indiqués pour les femmes enceintes. L’huile d’origan ne devrait pas être prise en interne par des personnes souffrant de problèmes cardiaques ou d’hypertension. L’indigo sauvage peut être poison si ingéré sans préparation adéquates.

Je ne vois cependant aucune restriction à manger de l’ail et de l’oignon ou boire un bon thé vert!

 

    • Tout produit peut être dangereux

    • Informez-vous, consultez des gens compétents avant de vous traiter.

    • En application externe, appliquez d’abord sur une petite surface et voir la réaction.

    • Les produits de qualité supérieure assurent de meilleurs résultats.

    • Les antibiotiques naturels sont très efficaces avant que la maladie survienne!

N’hésitez pas à demander de l’information ou à partager vos expériences sur le blogue. Vous en ferez profiter d’autres!

 

Richard

Les Jardins de Guérison 

30. octobre 2012 par admin
Catégories: Affections - traitements, Autoguérison, Témoignages, Thérapies | Tags: ail, Antibiotiques, Antibiotiques naturels, cumin, échinacée, eucalyptus, goldenseal, huile d'origan, hydraste, indigo sauvage, médecine naturelle, myrrhe, ognon, Pau d'Arco, thé vert | 8 commentaires

(8) commentaires

  1. Salut Françoise,
    IL y a longtemps que je voulais partager ton illustration concernant les antibiotiques naturels et mettre en valeur les aliments proposés.
    Je viens d’écrire un article que tu devrais aimer.
    Merci de m’en avoir donné l’idée.

    Aujourd’hui

    07:06
    Françoise Veilleux
    Excellent article Richard ! Merci pour ton beau travail.

  2. Bonjour Richard,
    Merci beaucoup pour ce petit rappel essentiel. Personnellement j’en utilise certains tels que l’ail et l’échinacea beaucoup en hiver, le cumin régulièrement aussi. J’utilise également la lavande et l’extrait de pépin de pamplemousse en tant que bactéricides et fongicide. je me sert également beaucoup de quelque chose qui ne relève pas du végétal mais du minéral : l’extraordinaire argiel.
    Merci pour cet article. j’espère te voir très bientôt à la croisée de nos blogs.
    Marina de stress-relaxation-solutions.com

    • Merci Marina!
      Heureux de ton passage et commentaires.
      Tu dois vouloir parler de l’argile?
      Oui, ce serait un sujet très intéressant!
      J’ai construit cet article en fonction du tableau de représentation qu’une amie plaçait souvent sur Facebook. Il était en anglais et plusieurs ne connaissaient pas les particularités de certains de ces antibiotiques naturels.

      Je passe te voir très bientôt,

      Amicalement,

      Richard

  3. Merci Richard pour ce rappel succint et très intéressant. J’ai beaucoup apprécié tes appels à la prudence et aussi le fait que tu soulignes les réactions secondaires possibles dans certains cas.

    C’est la première fois que j’entends parler de Peau D’Arco. Cela m’incite à chercher à en savoir plus sur ce produit.

    Excellent article !
    Lise

  4. Merci Lise pour ton commentaire.
    Il y a un lien intéressant dans l’article concernant Peau D’Arco.
    http://www.paudarco.org/

  5. Il y aussi l’argent colloidal qui rentrerai dans la catégorie des antibiotiques naturels:
    http://www.institut-katharos.com/#!alternative-naturelle-aux-antibiotiques/c1p3g

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code